Le média de la télévision vit des défis importants. Les heures d’écoute sont en constante baisse,  le désabonnement à un service de télédistribution est en hausse et l’utilisation d’un service d’écoute vidéo par contournement ne cesse de croître. Conséquemment, il y a moins de pebs disponibles dans le marché et les réseaux de télévision voient leur inventaire épuisé près de trois mois à l’avance. Ceci amène les télédiffuseurs à être créatifs en proposant de nouveaux formats permettant d’élargir leurs sources de revenus.

Nous parlons de plus en plus de stratégies vidéo plutôt que de stratégies télévision. L’approche est désormais 360, alors que les annonceurs peuvent utiliser leur production vidéo en télévision, web, affichage, média sociaux et aussi sur La Presse+. Il existe donc une synergie entre les médias permettant de diffuser le message sur différentes plateformes selon les objectifs des annonceurs.

Au moment où les habitudes d’écoute changent et que les plateformes de diffusion vidéo se multiplient, les télédiffuseurs ne baissent pas les bras et proposent toujours de nouvelles productions. Elles sont souvent offertes aux consommateurs une première fois sur leur plateforme numérique, rejoignant ainsi un auditoire différent et une deuxième fois, sur leur chaîne télévisuelle. Car malgré tout, la télévision demeure pour l’annonceur un média de notoriété de premier choix puisque sa portée et le rappel publicitaire sont très élevés.

L’automne 2018 sera marqué par les élections provinciales, ce qui généralement profite aux chaînes d’information continue. Il sera intéressant de voir si la tendance se maintient!

Nous vous invitons à naviguer à travers ce site pour découvrir notre analyse de la programmation automne 2018.

Bonne lecture !

Jungle MédiaJordan